Cette fois-ci, accompagné de l’association Calcamart et de Amir, on embarque tôt le matin en taxibrousse direction l’autre côté de l’île : Mbéni.
Le projet a consisté à aller décorer la façade d’une école maternelle qui va bientôt être inaugurée. Beaucoup de writers vous le diront : parfois le plus important n’est pas tant la production en elle-même mais les moments passés, l’expérience vécue. Je confirme.

De très bons souvenirs, seul hic : on a mis 2 heures à trouver un taxibrousse pour rentrer à Moroni.